Anne
CAMBON-THOMSEN

CNRS
directrice de recherche

Anne Cambon-Thomsen : médecin, spécialisée en immunogénétique humaine, Anne Cambon Thomsen, est directrice de recherche au CNRS. Elle travaille dans une unité mixte Inserm-Université Toulouse III Paul Sabatier d’épidémiologie et analyses en santé publique, à Toulouse (UMR 1027) où elle dirige une équipe intitulée « Génomique, biothérapies et santépublique : approche interdisciplinaire ». Elle est aussi responsablede la plate-forme « Génétique et société » du groupement d’intérêt scientifique Génopole de Toulouse Midi-Pyrénées (Genotoul). Ses travaux de recherche ont porté sur la diversité génétique humaine et ses enjeux en santé, notamment sur le complexe majeur d’histocompatibilité. Après avoir dirigé une unité de recherche de l’Inserm puis un laboratoire CNRS de 1985 à 1997, elle a travaillé dans les années récentes sur l’immunogénétique de maladies complexes comme la polyarthrite rhumatoïde et sur les aspects sociétaux et éthiques des biobanques, des biothérapies, des biotechnologies, en particulier des tests génétiques. La dimension bioéthique est transversale à l’ensemble de ses travaux actuels. Elle est également responsable des axes éthiques et sociétaux de plusieurs projets européens ; elle préside le Conseil scientifique de la cohorte nationale d’enfants Etude longitudinale française des enfants (ELFE), est membre du comité Public and professional policy committee (PPPC) de la société européenne de génétique humaine et du Conseil d’administration de la Fondation maladies rares. Ancien membre du Comité consultatif national d’éthique des sciences de la vie et de la santé (CCNE) et du groupe européen d’éthique des sciences et des nouvelles technologies, elle a présidé le Comité opérationnel d’éthique en sciences de la vie au CNRS (COPé) et est actuellement expert auprès du Comité d’éthique du CNRS (COMETS). Elle est membre du Comité de déontologie et d’éthique de l’Institut national du cancer (INCa), du Comité éthique et politique publique du consortium international de génomique des cancers (ICGC) et du Comité d’éthique du projet Toulouse White Biotechnology (TWB).

Publications :
A lire sur le site :