Henri
VERDIER

mission Etalab, Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique
directeur

Henri Verdier, diplômé de l’Ecole normale supérieure (formation en biologie puis en philosophie et sociologie des politiques publiques), est une personnalité emblématique de l’innovation digitale en France et un spécialiste des big data, co-fondateur de MFG-Labs et du pôle de compétitivité Cap Digital. Début 2013, le Premier Ministre l’a nommé directeur d’Etalab, en charge de la politique d’ouverture des données publiques de l’Etat, des établissements publics et des collectivités locales et du développement de l’open data en France.
Henri Verdier a co-fondé en 1996 une webagency, Cred-M (Conseil et réalisation pour l’édition multimédia). L’agence deviendra en 1999 Odile Jacob Multimedia, dont il sera le directeur jusqu’en 2007. Pendant 11 ans, Henri Verdier sera un acteur particulièrement actif de la promotion et du développement de l’éducation numérique (édition de logiciel éducatif, d’applications et supports pédagogiques, CD ROM pour les enseignants, etc). Il participe notamment à l’aventure « La main à la pâte » initiée par Georges Charpak, prix Nobel de physique. En 2007, Henri Verdier devient directeur de l’innovation chez Lagardère (pendant 1 an). Passionné par les nouveaux usages, les futures innovations qui changeront nos modes de vie et de travail, il participe en 2006 à la création du pôle de compétitivité « Image, Multimédia et Vie numérique / Paris Région », rebaptisé Cap Digital, dont il présidera le conseil d’administration à partir de 2008. En 2011, il co-fonde MFG-Labs, entreprise spécialisée dans les big data, avec Pierre-Louis Lions et jean-Michel Lasry En 2009, il est également nommé directeur de la prospective de l’Institut Telecom et crée le Think Thank « Futur Numérique ».
Il a écrit avec Nicolas Colin l’Age de la multitude. Entreprendre et gouverner après la révolution numérique (Paris, Armand Colin, 2012).

Publications :