Accueil > L’Institut > 10 ans de l’IHEST > Clôture officielle du 10e cycle national > Allocution de François Goulard

Enregistrer au format PDF
Clôture officielle 2015-2016

Allocution de François Goulard

A l’occasion des dix ans de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie, François Goulard, président du Conseil départemental du Morbihan, qui était ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2006 à la création de l’IHEST, est venu rencontrer les auditeurs de la 10e promotion de l’IHEST lors de la clôture officielle le 9 juin 2016.

Retour sur la création de l’IHEST

L’idée de départ était simple : l’humanité vit une période d’accumulation scientifique comme le monde n’en a jamais connu. C’est bien à une explosion des connaissances scientifiques à laquelle en assiste, en physique, en neurosciences, en biologie comme en sciences humaines et sociales – notamment en économie.

Le public, tous les citoyens du monde bénéficient des progrès scientifiques qui ne cessent de s’accumuler – qu’on songe à la médecine ou aux moyens de communication. L’accès à l’information scientifique n’a jamais été aussi facile. Qu’on se souvienne : dans le passé, une université avait des difficultés à acheter des livres. Aujourd’hui, on accède à tout gratuitement. Les cours sont accessibles en ligne !
C’est une vraie révolution. Et pourtant, les relations entre science et société n’ont jamais été aussi difficiles.

La science est diverse, profuse, difficile à cerner pour les non scientifiques. L’opinion doit reconnaître la science pour ce qu’elle est : une des manifestations les plus nobles de l’esprit humain.

Un parallèle avec la culture mérite d’être fait. Il faut en effet s’interroger sur le fait que la culture dans le débat public soit déifiée. La culture est inattaquable, quand bien même elle est médiocre. Chaque commune compte un adjoint à la culture. La symbiose entre culture et société est incontestable. Cette symbiose n’existe pas pour la science, force est de le constater.

Dans cette affaire, le politique n’est pas exempt de tout reproche. Il n’utilise pas suffisamment la science pour éclairer ses débats. Ce besoin de relation est permanent et plus intense qu’autrefois.

L’IHEST est un outil, le fait de mêler les publics différents, de faire travailler sur des sujets différents permettant de diffuser l’esprit de compréhension mutuelle.
Les pionniers ont eu raison de proposer au pouvoir public la création de l’IHEST, et il est réjouissant de constater qu’il fonctionne bien. Il faut qu’il poursuive son travail !

mardi 5 juillet 2016, par HUCHERY Mélissa