Accueil > L’Institut > 10 ans de l’IHEST > Science en société : partager les utopies Une reconstruction permanente > Le temps et la dynamique de la modernité

Enregistrer au format PDF
Vidéo

Le temps et la dynamique de la modernité

Etienne KLEIN

Intervention d’Étienne KLEIN, directeur, Laboratoire des recherches sur les sciences de la matière, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), président de l’IHEST

Étienne Klein observe que la notion de progrès suppose la conception d’un temps linéaire, d’un futur radicalement différent du présent, qui – contrairement à une conception cyclique du temps – ne reviendra jamais vers un état comparable au présent. C’est l’idée que l’Éden n’est pas dans le passé, qu’il pourrait être dans le futur à condition d’y travailler.
Le progrès, c’est le contraire de l’utopie, qui nomme un ailleurs inaccessible, sans préciser par quel chemin le rejoindre. Á la différence de l’utopie, le progrès configure un futur à la fois crédible et attractif.

lundi 21 novembre 2016, par HUCHERY Mélissa