Accueil > L’Institut > Rapports d’activité > Rapport d’activité 2012

Enregistrer au format PDF

Rapport d’activité 2012

JPEG - 21.1 ko

Le Progrès a été la grande idée du siècle des Lumières. Mais cette notion de progrès est aujourd’hui remise en cause, et les coûts ou les risques qui en découlent font l’objet de vives interrogations. Apparemment, notre société n’est plus certaine que les innovations scientifiques et technologiques contribuent à une vie meilleure. En même temps, les nouvelles technologies de l’information qui ont révolutionné la vie de chacun d’entre nous depuis quelques années ont été accueillies très vite et sont de plus en plus universellement utilisées sans modération ni réserve ! Et le comportement pratique des citoyens ne traduit pas toujours le doute conceptuel qu’ils expriment.
De même, la plupart des économistes reconnaissent que la croissance économique repose avant tout sur l’innovation – et largement sur l’innovation technologique. Mais le doute et la défiance suscités par le progrès scientifique et technologique, qui ont été traduits notamment par le principe de précaution, peuvent devenir paralysants. Il est donc plus nécessaire que jamais de réfléchir à l’articulation entre science, innovation, technologie et société.

C’est cet objectif que l’IHEST poursuit depuis sept ans, convaincu que la place de la science dans la société ne peut être durablement reconnue sans un processus d’interrogations et de réflexions partagées, et qu’il faut rétablir un climat de confiance entre les producteurs d’idées, de savoirs et de technologies, et la société. La science elle-même ne peut être soumise au processus démocratique, car la validité d’une théorie scientifique ne saurait être le résultat d’un vote à la majorité. Mais l’utilisation d’une connaissance scientifique ou d’une technologie est légitimement dépendante de l’acceptation sociale, dont on peut espérer qu’elle soit éclairée par le débat et la discussion. Un débat dont les participants acceptent de s’écouter et de se respecter mutuellement !

Ces valeurs du débat, de la stimulation intellectuelle, de l’écoute et du respect mutuel, sont celles qui animent l’IHEST, dans ses différentes activités : cycle national, université d’été, cercles de réflexion, réunions « paroles de chercheurs » et bientôt ses sessions courtes.
Dans notre monde de spécialisation et de compartiments souvent trop étanches, un lieu d’échanges, de réapprentissage mutuel et d’élargissement d’esprit, est chose précieuse. Telle est la vocation de l’IHEST, dont la mission est plus que jamais d’actualité.

Bertrand Collomb
Président de l’IHEST

PDF - 3.7 Mo
Rapport d’activité 2012

mercredi 31 juillet 2013, par HUCHERY Mélissa