Accueil > L’Institut > Rapports d’activité > Rapport d’activité 2015

Enregistrer au format PDF

Rapport d’activité 2015

L’année 2015 a été riche en activité de formation, avec : les cycles nationaux sur le temps des sciences et sur l’espace et les territoires, l’université européenne d’été consacrée au changement climatique ; le lancement d’une nouvelle formation courte : les Ateliers de l’IHEST.

L’activité de diffusion de la culture scientifique et technique également avec le nouvel ouvrage de la collection Questions vives Au cœur des controverses, des sciences à l’action ; avec ses dossiers thématiques, carnets de voyages, rapports d’étonnement publiés dans la médiathèque de ce site internet.

L’animation du débat public s’est réalisée avec des séries de débats Paroles de chercheurs sur le monde numérique et sur la notion d’espace public.

PDF - 3.5 Mo
Rapport d’activité 2015 (PDF)

L’année 2015 est particulière qui débute un cycle national de formation au terme duquel l’IHEST aura dix ans. Elle ouvre donc une étape symbolique pour prendre du recul et apprécier le chemin parcouru.

Au cours de la dernière décennie, les débats sur la science ou dans lesquels la science est convoquée ont pris une place croissante. Ces débats portent sur des objets complexes et évolutifs qui mettent en relief la dimension sociale et culturelle des sciences et des technologies. Quelques exemples empruntés à cette histoire diverse. La commercialisation du premier smartphone, l’ouverture du musée du Quai Branly ou la transmission à l’homme du virus H5N1 ont marqué l’année 2006-2007. Il aura fallu attendre 2010 pour voir apparaître la première tablette numérique et avant les années 2010 l’expression « big data » n’était pas entrée dans les préoccupations du débat public. Quant au nouveau business model dit d’ « uberisation » il n’apparaît qu’en 2014, mais se taille déjà une bonne part du débat public.

L’IHEST a été créé pour penser, rendre visible et donner du sens à de telles relations science-innovation-société. L’objectif est de renouveler et d’entretenir le dialogue alors que la science, la technologie et les sociétés évoluent de plus en plus vite. Cette ambition, l’Institut l’a portée tout au long de l’année 2015 avec ses cycles nationaux sur le Temps des sciences et sur l’Espace et les territoires ; avec son université consacrée aux sociétés à l’épreuve du changement climatique ; avec ses séries de débats Paroles de chercheurs sur le monde numérique et sur la notion d’espace public ; avec le nouvel ouvrage de la collection Questions vives Au cœur des controverses, des sciences à l’action ; avec ses dossiers thématiques, carnets de voyages, rapports d’étonnement publiés dans la médiathèque de son site internet.

En termes d’offre de formation, conformément à sa stratégie, l’IHEST a enrichi sa palette avec la mise en œuvre d’un nouveau dispositif de formations courtes, ciblées et thématiques, les Ateliers de l’IHEST, pour éclairer les débats contemporains sur des thématiques choisies des relations science-société : Innovation et dynamique des territoires, et les Mots du débat. L’année 2015, marquée par la signature d’un contrat d’objectif avec l’Etat, se caractérise également par une politique partenariale volontariste et diversifiée. La science, la technologie et l’innovation sont plus que jamais mises en avant pour résoudre les problèmes auxquels les sociétés sont confrontées. Derrière cette « rationalité » se cache un enjeu beaucoup plus profond, qui touche à la culture, à la citoyenneté et à la démocratie : c’est le cœur de l’engagement de l’IHEST.

mardi 28 juin 2016, par Olivier Dargouge