Accueil > La Médiathèque > Dossiers > La transition énergétique : enjeux et jeux d’acteurs > Introduction

Enregistrer au format PDF

La transition énergétique : enjeux et jeux d’acteurs

Introduction

Ce dossier synthétise les réflexions tenues à l’IHEST, lors de la session sur le thème « La transition énergétique : enjeux et jeux d’acteurs » qui a eu lieu le 11 mars 2015 dans le cadre du cycle national de formation « Temps des sciences, Trajectoires des sociétés ».

Il se base sur les interventions de Yves Bamberger, membre de l’Académie des Technologies ; Patrick Criqui, directeur de recherche, Centre national de la recherche scientifique, université Pierre Mendès-France (Grenoble) ; Anne Houtman, conseiller principal, Direction générale de l’Energie, Commission européenne ; Franck Lecocq, directeur, Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (CIRED) ; Ghislain Mercier, chef de projet ville durable, Direction de l’aménagement, Etablissement public Paris-Saclay ; Babette Nieder, responsable de l’énergie et de l’innovation, ville d’Herten (Allemagne) ; Uli Paetzel, maire d’Herten.

A quelques mois de la COP21, la 21è Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui aura lieu à Paris-Le Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015, cette session a mis l’accent sur :

  • Les messages-clés du rapport de synthèse du 5ème rapport d’évaluation du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), publié en novembre 2014, socle commun de référence pour les négociateurs de la prochaine conférence internationale sur le climat ;
  • La diversité des solutions possibles pour engager la transition énergétique, c’est-à-dire la transition vers un système énergétique à basse émission de carbone, avec un focus sur les trajectoires construites en France dans le cadre du débat national sur la transition énergétique (DNTE) préparatoire au projet de loi sur « la transition énergétique pour la croissance verte » ;
  • La politique européenne dans les domaines de l’énergie et du climat, qui vient de faire un grand pas en avant avec le lancement d’une Union de l’énergie dotée d’une politique climatique ;
  • L’importance du rôle des territoires - avec les exemples de la ville d’Herten en Allemagne et de l’aménagement du Plateau de Saclay – dans la mise en œuvre de la transition énergétique.

La question du temps, fil rouge du cycle annuel 2014-2015, s’est déclinée en toile de fond de la session, avec un message essentiel : les travaux du GIEC s’inscrivent dans le long terme, mais pour limiter en deçà de 2°C la hausse de la température moyenne du globe à l’horizon 2 100 par rapport à l’ère préindustrielle (1861-1880), il faut agir dès aujourd’hui.

mardi 23 juin 2015, par HUCHERY Mélissa