Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Quelle énergie pour quelle société ? > Travaux de l’IHEST 2007-2013

Enregistrer au format PDF

Quelle énergie pour quelle société ?

Travaux de l’IHEST 2007-2013

La question énergétique est emblématique des domaines scientifiques et techniques, objets d’une intense activité de recherche et d’innovation et marqués par l’incertitude, la complexité et des choix géopolitiques majeurs. De tels domaines, dont l’impact économique, environnemental et social est majeur, sont au cœur des activités d’analyse des rapports entre la science et la société de l’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (IHEST).

Au cours de ses activités, l’IHEST a donc abordé les questions liées à l’énergie à de nombreuses reprises :

PDF - 996.3 ko
Rapport de synthèse des travaux du cercle "Quelle énergie pour quelle société ?"

En 2011-2012 un cercle de réflexion de l’IHEST s’est réunis sous le titre "Quelle énergie pour quelle société ?".
En choisissant le thème de l’énergie avec l’ambition de tendre à répondre à la question « Quelle énergie pour quelle société ? », le cercle de réfl exion lancé par l’IHEST en décembre 2010 avait pour objectif de clarifi er les termes des débats en amont du débat sur l’énergie. Ce cercle a réuni d’anciens auditeurs de l’Institut, issus de divers secteurs d’activités socio-économiques de la société et soucieux de nourrir un questionnement critique et partagé sur l’énergie. Différents experts ont été auditionnés depuis 2011 et un atelier de réflexion a été organisé le 15 mai 20123. Le rapport de synthèse de ses travaux, publié le 21 février 2013, dessine les relations entre les acteurs, leurs stratégies, leurs intérêts et leurs périmètres d’intervention. Voir le rapport de synthèse

Voir ci dessous la liste des dossiers et documents de l’IHEST abordant la question de l’énergie, sous toutes ses formes, en France, en Europe et dans le monde :

DOSSIERS :

L’énergie – Situation actuelle et prospectives

PNG - 48.1 ko

L’énergie est un thème récurrent dans les débats qui agitent la population, les politiques et les scientifiques. On observe à tous les niveaux une inquiétude face aux ressources limitées de combustibles fossiles et au changement climatique. La société est divisée sur les solutions à privilégier, d’autant que l’accident de Fukushima a relancé la question de la sécurité de l’énergie nucléaire.
Il est naturel dans ces conditions que l’IHEST fasse de l’énergie un de ses thèmes majeurs et qu’il mette en ligne des débats et des dossiers portant sur divers aspects du sujet.
Le but de ce dossier est de présenter de façon concise les contraintes des politiques énergétiques et le point de vue des différents acteurs. Il se place dans une perspective européenne et internationale et ne nécessite pas la lecture préalable d’autres dossiers.

Les Dossiers Science et politiques publiques : l’énergie

JPEG - 36.1 ko

Les Dossiers Science et politiques publiques ont été réalisés dans le cadre de l’unité mixte Science et décision dirigée par Alain Hénaut (CNRS, université d’Evry), de 2002 à 2007, puis dans le cadre de l’enseignement Science et débat public de l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI) de 2008 à 2011, ainsi que pour l’IHEST.

La vocation de ces textes est de fournir une information nécessaire et suffisante pour un débat public sur le sujet, accompagnée d’une abondante bibliographie. Chaque dossier est composé de plusieurs fascicules d’une trentaine de pages. Tous les fascicules sont datés. 


  • L’énergie en questions – réponses, dossier pour l’IHEST déc. 2008
  • Les énergies renouvelables : pourquoi et à quel prix ? juin 2008
  • Les transports urbains en France : des solutions techniques mais une gestion politique est nécessaire oct 2006
  • Energie : production, consommation, où en est-on ? juin 2008
  • Les économies d’énergie : choix ou nécessité ? Nov 2004

Y a-t-il une politique européenne de l’énergie ?

JPEG - 2.2 ko

L’IHEST met à la disposition du public les études destinées à fournir à ses auditeurs des repères
et des données fiables, à jour, relatives aux thèmes de ses sessions.
Cette première étude, commandée à Nicole Jestin-Fleury, actuellement chargée d’enseignement dans plusieurs universités, concerne l’énergie, sujet éminemment évolutif et complexe.
L’IHEST a en effet proposé à ses auditeurs de réfléchir sur « L’énergie et les politiques énergétiques : du global au local » lors de la cinquième session de son cycle national 2008-2009.
Nicole Jestin-Fleury a été chef du Service économique et des synthèses de la direction des programmes du Commissariat à l’Energie Atomique après avoir été responsable du secteur énergie au Commissariat général du Plan et, antérieurement, chargée de mission à la direction de la prévision du ministère de l’Economie.

CARNETS DE VOYAGE :

Les écosystèmes de la connaissance et l’innovation en Allemagne

JPEG - 45.1 ko

Le voyage de la promotion 2011-2012 du cycle national de formation de l’IHEST a permis d’aborder les ressorts de la compétitivité d’un pays emblématique de la puissance en Europe, qui, dans un contexte de crise économique, tire parti de la mondialisation. Il s’est attaché à montrer comment, au vu des changements profonds, accélérés par l’émergence de nouvelles puissances, ce pays développe sa capacité de recherche et d’innovation, fait de la science et de la technologie un fondement de sa stratégie de développement et adapte son modèle économique et social.
A Hambourg, ville-Etat et deuxième métropole allemande, les auditeurs ont pu apprécier concrètement les enjeux du tournant
énergétique allemand axé sur les énergies renouvelables. Devenue un lieu emblématique de l’éolien sur le continent européen, capitale verte de l’Europe en 2011, la cité hanséatique est la vitrine allemande du développement durable. Le Sénat (gouvernement de Hambourg) mène une politique active dans ce domaine, l’objectif étant de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% en 2020 par rapport à 1990. Il a renforcé notamment son cluster régional « Energies renouvelables » et a créé sa propre filiale de production d’énergie, Hamburg-Energie, un organisme public qui propose de l’électricité 100% renouvelable et locale, illustrant ainsi le mouvement de « recommunalisation » de l’approvisionnement en énergie observé en Allemagne.

Recherche, innovation et puissance du Japon 1853-2008

Il est d’usage pour la recherche-développement en Asie de se focaliser sur l’évolution de la Chine et de l’Inde ; c’est oublier un peu vite que le Japon est toujours la deuxième puissance du monde.
Cependant après une expansion exceptionnelle des années 1950 à 1990, le Japon est en panne de croissance : crise financière ? épuisement de son modèle économique ? concurrence de territoires mieux positionnés dans l’économie de la connaissance ?
Conscient que ces trois dimensions ont leur part dans cette crise de développement, le Japon a entrepris de profondes réformes de son système financier et industriel ainsi que de l’organisation et du pilotage de sa recherche-développement et de l’enseignement supérieur.

Carnets du voyage d’études au Brésil

JPEG - 64.2 ko
Brasilia
photos Olivier Dargouge

Cette année, pour la première fois, l’IHEST s’est rendu dans un pays émergent. Le choix du Brésil s’inscrit dans la continuité de l’année de la France au Brésil, grand succès qui a vu se dérouler en un an plus de 500 manifestations et a rendu manifeste la connivence qui unit les deux pays.
Le séjour au Brésil s’est conclu le 16 avril par une journée consacrée à la recherche, à l’énergie et à la biodiversité

Carnets du voyage d’études aux États-Unis

JPEG - 42.3 ko

Le voyage d’étude s’est déroulé dans une période de changement profond lié à la mise en place de la nouvelle administration américaine du gouvernement Obama. Trois rencontres préparatoires ont été organisées à Paris avec le conseiller en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche [1] auprès de la Présidence de la République, l’Ambassadeur aux Pôles de compétitivité et les responsables Amérique du Nord et Etats-Unis du Ministère des Affaires étrangères. Toutes deux ont permis de faire état des changements en cours et, aussi, d’aborder l’impact de la crise sur l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.

ATELIERS :

JPEG - 29.8 ko

Bâtiment à énergie positive

Le bâtiment à énergie positive, bâtiment consommant moins d’énergie qu’il n’en produit, ne représente encore en France qu’un tout petit secteur d’activité.
Doit-il rester bâtiment laboratoire ou devenir une norme ?
Intérêts divergents des acteurs, obstacles techniques et réglementaires, comment favoriser le bâtiment à énergie positive pour satisfaire à l’objectif Horizon 2020 ?

Éoliennes

L’implantation d’éoliennes suscite de plus en plus débat et controverse. Vrais et faux espoirs ? Vrais et faux arguments ? Entre intérêts économiques - individuels et collectifs-politiques et filières industrielles, impact sur les paysages. Comment ce débat fait-il place aux différents acteurs et groupes de pression ?

L’éolien terrestre constitue une énergie d’appoint, mais représente une véritable rupture par rapport aux habitudes de production centralisée des grands énergéticiens nationaux. Son développement exige l’élaboration de bonnes pratiques par les parties prenantes.

Les smart grids

Les smart grids proposent un “changement de paradigme” au système électrique, jusque-là soumis à la contrainte d’équilibre des productions et des consommations à tout instant. Aujourd’hui, les smart grids promettent une gestion plus interactive et plus efficace du réseau, avec l’intégration de nombreuses innovations technologiques : technologies de l’information et de la communication autorisant la circulation de données en temps réel sur les flux d’électricité produite et consommée et sur l’état du réseau, intégration d’une part croissante d’énergies intermittentes (solaire, éolien) à toutes les échelles du réseau (du consommateur-producteur aux champs d’éoliennes), développement du véhicule électrique et de nouvelles capacités de stockage, etc. Ces tendances s’inscrivent, et cela est déterminant, dans une perspective de raréfaction des ressources traditionnelles, de renchérissement des prix de l’énergie, de restriction budgétaire freinant la capacité d’investissement des États dans les infrastructures, et de l’impératif de limiter l’empreinte carbone du système énergétique.

CONFERENCES / DEBATS :

Après Fukushima : retour sur la prospective énergétique mondiale

Patrick Criqui, économiste de l’énergie, directeur du laboratoire d’économie du développement durable et de l’énergie (Lepii-EDDEN, CNRS-Université de Grenoble) a présenté le 5 avril 2011 différents scénarios d’évolution du système énergétique mondial, dans le cadre d’une conférence du Cercle « Quelle énergie pour quelle société ? » de l’IHEST. - Podcast audio -

Quelles énergies pour demain, quelle place pour le nucléaire ?

Avec la participation de : Michèle Pappalardo, conseiller maître à la Cour des comptes, rapporteure du rapport publique thématique sur les coûts de la filière électronucléaire
Jacques Percebois, président de la commission « Energies 2050 » et professeur à l’université de Montpellier
Un débat animé par Christian Guyard, journaliste à Technoscope ; ancien auditeur de l’IHEST promotion Hubert Curien 2008-2009 ; membre du Cercle de l’IHEST : Quelle énergie pour quelle société ?
Michèle Pappalardo présente les conclusions du rapport de la Cour des comptes qui rassemble les données disponibles sur les coûts passés, présents et futurs de la production d’électricité nucléaire en France et recommande de prendre rapidement des décisions explicites sur la stratégie énergétique.

  • Podcasts audio -

Université d’été 2010 : Le changement climatique – la question de la légitimité.

Laurent Turpin ouvre le débat sur le changement climatique en rappelant que si la science du climat est une science, une recherche pure, elle est aussi génératrice de normes sociales, politiques et économiques. C’est une science de la nature, indémontrable, mais réfutable. Comment cependant se forger une certitude sur l’état des connaissances scientifiques ? Qui est légitime à rendre compte des connaissances scientifiques ? Sous quelle forme faire apparaître l’état de cette science dans le public ? Dans les faits, certaines personnes s’invitent dans le débat alors qu’elles ne sont mues que par l’intérêt et l’idéologie, y compris des scientifiques compétents.
Les climatologues attachent une grande importance à la question de l’énergie du système, la perturbation anthropique étant de nature énergétique.

Table ronde autour de l’atelier Smart grids

Table ronde autour de l’atelier Smart grids
avec
Etienne BEEKER, expert auprès du Centre d’analyse stratégique
Elvire LEBLANC, marraine de l’atelier, responsable du programme énergie au Laboratoire d’intégration des systèmes et des technologies, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
Thierry SANIEZ, délégué général, Association Consommation, logement, cadre de vie
Podcast vidéo

lundi 25 février 2013, par HUCHERY Mélissa


Thèmes : Grands défis
Mots clés : Energie