Accueil > Les Actualités > Actualités de l’IHEST > Régions en mutation, décryptage des sciences humaines et sociales

Enregistrer au format PDF
Paroles de chercheurs

Régions en mutation, décryptage des sciences humaines et sociales

14 janvier 2016

Au seuil de l’année 2016, l’Ihest vous propose trois rendez-vous pour explorer, au filtre de l’analyse des sciences humaines et sociales, quelques défis majeurs auxquels la société est confrontée . Cette série de Paroles fait suite aux trois rencontres de 2015 sur les transformations de l’espace public(1).

Ce premier rendez-vous concernera la réforme territoriale : création des métropoles, passage à 13 régions métropolitaines et nouvelle organisation territoriale de la République. La démographie et la géographie apporteront leurs décryptages, confronteront leurs point de vue.

INSCRIPTION EN LIGNE


Jeudi 14 janvier 2016

18h30 - 20h00

Défis de société :
Les régions en question, décryptage des sciences humaines et sociales

Avec :

Hervé LE BRAS, démographe, directeur d’études à l’Institut national d’études démographiques, historien enseignant à l’École des hautes études en sciences sociales
Denise PUMAIN, géographe, spécialiste de l’urbanisation et de la modélisation en sciences sociales.

Animation par Michel ALBERGANTI, journaliste à France Culture

Jeudi 14 janvier 2016
18h30 - 20h00
La maison des Mines et des Ponts
270 rue Saint-Jacques ou 9 rue Nicole Pierre
75005 Paris

Le premier volet de la réforme territoriale a été ouvert en janvier 2014 avec la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. La création d’un nouveau statut pour ces dernières vise à une clarification de l’exercice des compétences au niveau local. Le 1er janvier 2015 ont vu le jour les métropoles de Rennes, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Brest, Lille, Rouen, Grenoble, Strasbourg et Montpellier. Créée également le 1er janvier 2015, la Métropole de Lyon est une collectivité territoriale à part entière et dispose d’un statut particulier. Celles du Grand Paris et d’Aix-Marseille-Provence ont vu le jour au 1er janvier 2016. Ces nouvelles entités auront plus de pouvoir et interviendront dans la voirie départementale, les transports scolaires et la promotion internationale du territoire.

Le deuxième volet de la réforme territoriale a réduit le nombre de régions de 22 à 13.

Le troisième volet de la réforme, la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République supprime la clause générale de compétence pour les départements et les régions. Il renforce le rôle des régions en matière de développement économique. Elles seront notamment responsable de la politique de soutien aux petites et moyennes entreprises et aux entreprises de taille intermédiaire. Elles devront présenter un schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation qui fixera les orientations régionales pour une durée de cinq ans.
Les régions auront également la charge de l’aménagement durable du territoire. Elles rédigeront un schéma régional d’aménagement durable du territoire dans lequel figureront les orientations stratégiques en matière d’aménagement du territoire, mobilité, lutte contre la pollution de l’air, maîtrise et valorisation de l’énergie, logement et gestion des déchets.
Par ailleurs, la loi vise à renforcer les intercommunalités qui passeront de 5 000 à 15 000 habitants et seront organisées autour de bassins de vie.


(1) voir les vidéos et les transcriptions sur le site internet de l’IHEST : Les citoyens et le politique avec Sandra Laugier et Albert Ogien ; Que devient l’espace public ? Construction de la célébrité avec Antoine Lilti ; Que devient l’espace public, que deviennent les espaces publics ? avec Thierry Paquot - Médiathèque

lundi 4 janvier 2016, par Olivier Dargouge