Accueil > Les Actualités > Actualités de l’IHEST > Visualisez l’information : nouvelles images, nouveaux usages

Enregistrer au format PDF
Paroles de chercheurs

Visualisez l’information : nouvelles images, nouveaux usages

Jeudi 13 novembre

12h00 - 13h30
Caisse des dépôts - Austerlitz 2
2, avenue Pierre Mendès-France
75013 Paris

Ce débat autour de trois chercheurs sera l’occasion d’interroger les enjeux des nouvelles visualisations (dataviz, infoviz et autres cartoviz)

VOIR LES ENREGISTREMENTS DU DEBAT

Avec :

Etienne Armand AMATO, maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée ; Co-fondateur de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH)

Manuel BOUTET, maitre de conférences en sociologie à l’Université de Nice Sophia Antipolis

Mathieu JACOMY, responsable de l’équipement Dime Web et ingénieur de recherche au médialab de Sciences Po

Animation par Michel Alberganti, journaliste à France Culture

Résumé

Depuis plusieurs décennies, les infographies et autres représentations produites par les ordinateurs tiennent une place privilégiée dans les médias de masse comme dans la presse spécialisée. Avec le Web, elles tendent à devenir un régime visuel à part entière, devenu indispensable et complémentaire aux explications écrites. Elles sont censées favoriser une meilleure intelligibilité de notre monde contemporain et sa complexité, en aidant à mettre en corrélation de manière sensible des phénomènes hétérogènes : données économiques, sociologiques, culturelles, technologiques...

Cette prolifération d’images non-figuratives se réalise depuis peu sous la forme ce qu’on appelle des "dataviz", "infoviz" et autres "cartoviz". Il s’agit de visualisations numériques, et parfois interactives, qui agrègent en icônes et symboles des résultats obtenus suite au traitement mathématique et informatique de corpus de données plus ou moins importants. L’apparition des "vastes données" (big data) permise par la traçabilité généralisée des réseaux, par l’interopérabilité des bases de données contribue aussi à vouloir extraire et analyser des configurations spécifiques, porteuses de savoirs ou d’opportunités. Ces nouvelles formes perceptives et sémiotiques sont supposées autoriser une meilleure appréhension de ces gisements informationnels, devenus incommensurables pour l’être humain.

En réunissant trois chercheurs en sciences humaines et sociales, seront interrogés du point de vue sociologique, communicationnel et technologique les enjeux et usages de ces nouvelles technologies de la représentation. A l’instant même où Paris accueille pour la première fois en Europe le congrès IEEE VIS 2014, qui fête les 25 années d’un domaine spécialisé, il importe d’ouvrir le débat pour saisir en quoi ces visualisations jouent un rôle de plus en plus déterminant, tant dans le domaine de la décision, de l’entreprise que de la science. Et si indéniablement l’imagerie scientifique, dont l’histoire est riche, a ouvert la voie à ces usages, leur extension intervient aujourd’hui au profit de l’investigation de données numériques plus vastes ou qualitatives. Cette expansion justifie de réfléchir à ces visualisations, au cœur des interactions entre sciences, technologies et sociétés et politiques.

Ce débat Paroles de Chercheurs fait écho à la journée d’étude PraTIC (Pratique des Technologies de l’Information et de la Communication) du 25 février 2013 organisée à GOBELINS, l’Ecole de l’image, intitulée : De la "Data Science" à l’infovisualisation.

De la “Data Science” à l’infovisualisation (1/2) : qu’est-ce qu’un data scientist ?
De la “Data Science” à l’infovisualisation (2/2) : rendre tangible la friction des données

Débat organisé avec le soutien de la Caisse des Dépôts

mardi 28 octobre 2014, par HUCHERY Mélissa