Accueil > Les Formations > Le cycle national > Cycles nationaux précédents > Cycle national 2010-2011 > Productions > Les ateliers thématiques

Enregistrer au format PDF
Cycle national 2010-2011

Les ateliers thématiques

Les 4 ateliers thématiques de l’année 2010-2011 ont porté sur le le design, l’écoquartier, les serious game et les smart grids.

LE DESIGN : imposture ou chaînon manquant ?

Élément incontournable de la chaîne reliant la créativité à l’innovation, le design est un univers à la fois très visible grâce au rayonnement de ses stars et fragilisé par sa fragmentation, par une identité professionnelle incertaine et une trop grande déconnexion de la recherche. Il constitue pourtant un levier puissant pour revisiter le monde que nous habitons, poser de nouvelles questions et construire des réponses innovantes grâce à une approche originale. Objets, services, entreprises et politiques publiques sortent transformés de l’intervention des designers qui créent de nouvelles interfaces entre consommateurs et producteurs, entre citoyens et décideurs.

VOIR LE RAPPORT D’ÉTONNEMENT

LES ÉCOQUARTIERS

Ecoquartier, écocité, écovillage, mais aussi HQE, bâtiment à énergie positive … autant de concepts urbains et techniques en résonance avec les enjeux environnementaux et sociétaux qui s’imposent aux habitants des villes en France comme à l’étranger. Ces préoccupations nouvelles se sont traduites en normes, en initiatives nationales et locales (agenda 21) et, notamment par le biais d’un Grenelle de l’Environnement ainsi que des lois qui en sont dérivées, en actions de régions, de municipalités, d’associations militantes ou d’individus.

VOIR LE RAPPORT D’ÉTONNEMENT

LES SERIOUS GAME

Le jeu est un système réclamant de l’adresse ou faisant intervenir le hasard, libre, choisi et consenti, dont l’issue est incertaine mais dont le déroulement est soumis à des règles invariables. C’est une activité improductive qui se situe dans un monde virtuel. Les jeux sérieux, Serious Games (SG), immergent le(s) joueur(s), acteur de son (leur) propre rôle, dans un système complexe et simulé qui masque derrière le jeu « réel » une finalité productive ou utilitaire (apprentissage, éducation, expérimentation, entrainement, concertation, création, sensibilisation, propagande….).

VOIR LE RAPPORT D’ÉTONNEMENT

LES SMART GRIDS

Les smart grids proposent un “changement de paradigme” au système électrique, jusque-là soumis à la contrainte d’équilibre des productions et des consommations à tout instant. Historiquement, cette contrainte s’est principalement traduite par la nécessité de pouvoir adapter la production à la hausse ou à la baisse en temps quasi-réel en fonction du niveau de consommation, ce qui supposait des équipements de production en quantité suffisante, en prévoyant toujours des réserves (éventuellement gaspillées) pour pouvoir faire face aux pointes de demande. Aujourd’hui, les smart grids promettent une gestion plus interactive et plus efficace du réseau, avec l’intégration de nombreuses innovations technologiques.

VOIR LE RAPPORT D’ÉTONNEMENT

jeudi 6 mars 2014, par HUCHERY Mélissa