Accueil > Les Formations > Le cycle national > Cycles nationaux précédents > Cycle national 2015-2016 > Programmes > Session 08 : Les nouveaux espaces de développement scientifique et (...)

Enregistrer au format PDF
Cycle national 2015-2016

Session 08 : Les nouveaux espaces de développement scientifique et technologique dans la mondialisation : le Brésil

Ce voyage d’étude international est le deuxième que l’IHEST effectue au Brésil. En 2010, alors que le Brésil connaissait encore une croissance exceptionnelle caractéristique des pays émergents, les auditeurs observaient dans leurs carnets de voyage l’immense popularité du président Lula dont la politique avait sorti de la pauvreté plus de 30 millions de brésiliens. La classe moyenne brésilienne – environ 100 millions de personnes – représentait un marché intérieur au potentiel considérable. Les auditeurs avaient été alors particulièrement impressionnés par la vitalité du pays, non seulement sur le plan économique, mais aussi de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : les grandes universités brésiliennes étaient entrées dans la compétition mondiale pour l’excellence. Après s’être focalisés sur l’industrialisation, les dirigeants avaient la volonté de développer l’innovation en facilitant le transfert de technologie. « Non seulement, écrivaient les auditeurs, la croissance a résisté à la crise mieux qu’ailleurs, mais la double perspective des Jeux olympiques et de la coupe du monde de football sont le signe d’une reconnaissance mondiale : le Brésil est l’endroit où il faut être. »

Six ans après, la situation politique, économique et sociale du pays n’est plus la même. Le pays est entré en récession fin 2014 et le Produit intérieur brut (PIB) a chuté de 3,7% en 2015. Le real a perdu 50% de sa valeur en un an alors que, avec un recul de l’investissement de 15%, une inflation de 10,7% en 2015, la consommation des ménages a baissé et le taux de chômage a presque doublé. A cette crise économique s’ajoute une crise financière, politique et sociale : le déficit public et la dette publique ont atteint 10,2% et 65,1% du PIB respectivement. L’opération « Lava Jato » (lavage express) a révélé un système de corruption généralisé. Depuis la mi-mars, des manifestations importantes éclatent dans les principales villes du pays pour la destitution de la présidente. Le Brésil semble dans une impasse politique.

L’objectif de ce nouveau voyage est de mieux comprendre comment la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur ont évolué depuis six ans et peuvent contribuer à sortir le pays de la crise profonde qu’il traverse. Le Brésil est doté d’atouts incontestables : c’est le cinquième pays du monde par sa superficie et sa population, la neuvième économie mondiale, dotée d’un vaste marché et d’une économie diversifiée. C’est un géant agricole, qui possède des richesses minières, une industrie diversifiée et une économie de services moderne. La stratégie d’éducation, de recherche et d’innovation pourra-t-elle relancer l’économie dans ce contexte d’instabilité politique et sociale ? Comment rendre confiance aux investisseurs étrangers ? Où en sont la réduction des inégalités sociales, la protection de l’environnement, la sécurité alimentaire ? A l’inverse, comment la société brésilienne, au travers des fondations et des ONG, influence-t-elle et s’appuie-t-elle sur la science et la technologie ? Quelle conséquence la situation du pays a-t-elle sur la coopération scientifique et économique franco-brésilienne ?

L’immensité du Brésil s’accompagne d’énormes contrastes territoriaux. Pour permettre aux auditeurs d’appréhender cette diversité, et en lien avec le thème de l’année, deux capitales d’États à environnements radicalement différents seront visitées : la mégapole de São Paulo et l’ancienne ville coloniale de Belém.

Avec plus de 20 millions d’habitants, l’agglomération de São Paulo, métropole mondiale, représentait en 2015 14,4% de la population du Brésil, et 25% de son PIB. La concentration urbaine de la capitale joue un rôle majeur dans la structuration de l’immense "ville-région". São Paulo est une métropole cosmopolite qui lui vaut d’être la capitale gastronomique et culturelle du Brésil. C’est également sa capitale économique et financière et un haut-lieu de recherche et d’innovation. La ville abrite des banques et les sièges de nombreuses multinationales et la plupart des entreprises françaises installées au Brésil ont également leur siège à São Paulo, telle Saint-Gobain que les auditeurs visiteront. Dans les rencontres et visites, l’accent sera mis sur l’excellence académique, l’innovation, les stratégies économiques, le rôle de l’échelon régional dans le soutien aux initiatives scientifiques, techniques et sociales et les ambitions mondiales de l’agglomération en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation.

Avec 1,4 million d’habitants, Belém est la capitale du Pará. Fondée en 1616, elle fête cette année ses 400 ans. Sa situation géographique particulière, dans la baie de Guajará sur la rivière Guamá, dans le delta de l’Amazone, fait de Belém à la fois une grande ville portuaire et une métropole régionale, culturelle et économique. C’est le principal centre de redistribution dans toute l’Amazonie, des marchandises venues soit du sud-est industriel du Brésil, soit de l’étranger. Comme l’immense forêt équatoriale rend le transport terrestre difficile, une grande partie des déplacements de personnes et de marchandises se fait par voie fluviale, et passe donc par Belém. Cependant, Belém n’a pas encore connu de véritable développement industriel, malgré la présence d’un certain nombre d’établissements textiles ou alimentaires. A Belém, les auditeurs aborderont la position de capitale régionale de la ville et la stratégie de l’État du Pará en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Ils appréhenderont les thématiques de recherche et la coopération scientifique franco-brésilienne en matière d’environnement, d’agriculture et de biodiversité lors de rencontres avec des acteurs locaux et de visites de terrain.

vendredi 8 avril 2016, par HUCHERY Mélissa